EXPO RÉCUP'ART

En l’espace de 40 ans, notre production de déchets a doublé pour atteindre une moyenne de 600 kg par an et par personne. Une moyenne qui ne cesse d’augmenter et dont les conséquences sont loin d’être anodines. Donner une seconde vie à certains objets peut revêtir d’autres formes que le don, le troc ou la revente. La récupération et le détournement permettent d’éviter certains déchets tout en exerçant sa créativité.


Ils s’appellent Christian Delory, Anne Krug, Alfredo Longo, Eric Martin, Luc , Massimo Mohy, Brigitte Danse, la Ferronnerie Demoulin, Kalbut Design, LGH Henry, Sebalo ou encore Laurent Toussaint. Leur point commun : ils aiment la nature et ont décidé de lutter contre cette pollution. Alors, ils récupèrent, chinent, assemblent, soudent, créent des animaux pour la plupart. Ils sont les « RécupérARTeurs » et ils ont un talent fou !


Au milieu des magnifiques expos photos extérieures à la Citadelle de Namur, ils présentent une soixantaine de sculptures et assemblages, du 17 au 20 octobre 2019.

Prix : Gratuit

Accès : de 10h00 à 18h00

Transport : Les navettes gratuites du Festival circulent entre l'Acinapolis et La Citadelle de 10h à 18h avec départ toutes les 15 min.

LES ARTISTES

Brigitte Danse

« Arbrivore » : Croisement hybride entre un cheval et une girafe. Animal pacifi que se nourrissant d’arbres.

Christian Delory

Depuis 2006, Christian Delory donne une nouvelle vie à toutes sortes de métaux. La moindre ferraille se voit transformée en cheval de course, en poule joueuse de golf, ou encore en lecteurs de moules à gaufres. Ses créations vous feront peut-être sourire et donneront une touche d’originalité à votre séjour ou votre jardin.

Ferronnerie Demoulin

La SPRL Ferronnerie Demoulin situé à Tellin en province du Luxembourg propose une vaste gamme de réalisations tant aux particuliers qu’aux professionnels. Elle vous fait découvrir son travail à travers cet écureuil de 4,2 m de haut !

Kalbut Design ou la poésie brute

Derrière ce drôle de nom se cache Max, un artiste sculpteur fasciné par la faune et le monde animal. En soif de création permanente, il façonne le métal de manière douce et brute à la fois, une dualité propre à son caractère. Ses créations dégagent une certaine sensibilité propre à l’animal, que ce soit par le mouvement, l’attitude ou encore la matière.

Anne Krug

Découvrir différents matériaux la fascine. Matériaux naturels ou ceux fabriqués par l’homme. Les apprivoiser, découvrir leurs avantages et inconvénients pour petit à petit les mélanger et les faire dialoguer entre eux. Dialoguer avec leurs différences: textures, couleurs, brillances, origines...
Trouver l’équilibre pour que l’une puisse faire jaillir la force de l’autre.

LGH Henry

« Pour l’amour de cette magnifique planète ! Je récupère ! Pour transformer ! Pour imaginer ! Selon la poubelle du jour ! Pour meubler ! Construire ! Ou décorer... ! Je ne peux pas vous en dire plus !
Je ne sais pas ce que je trouverai demain ! Faites-moi confiance (humour) ». (LGH)

Alfredo Longo

Cet autodidacte récolte et assemble des canettes par milliers. Elles lui sont apportées par des citoyens désireux de participer à une œuvre d’art. Il réalise, entre autres, des œuvres monumentales réunissant plus de 30.000 canettes. Il fédère, sensibilise, et provoque chez le public un intérêt optimal pour notre environnement et le recyclage de nos déchets.

Eric Martin

Quand la consommation laisse place à la surconsommation, donner, à ce qui est vite délaissé dans notre quotidien, une nouvelle dimension dans l’art est sa plus grande ligne de conduite créatrice.
Le Récup’Art prend tout son sens et pousse à mener une réflexion dans cette surconsommation aveugle.

Luc Médard

Il essaie de redonner une nouvelle vie aux objets oubliés délaissés. Il assemble, boulonne l’objet chiné çà et là. L’objet au départ lui plaît, lui parle, l’inspire, le fait vibrer. Sans savoir vraiment où il va... La création est pour lui un mode d’expression. Elle le pousse vers un autre devenir de
l’objet, une « revisitation » de l’enfance, une adaptabilité à l’étrange qui, il l'espère, frôle le jamais vu.

Massimo Mohy

Il vient d’un tout petit village bordé de verdure. Il s’est donc inspiré de la faune locale qui peuple nos forêts ardennaises. Il a commencé à souder il y a 10 ans. Des petites pièces métalliques, il en faisait des animaux. Il est sans cesse à la recherche de nouvelles techniques qui font évoluer son style et son art.

Sebalo

Artiste et créateur passionné, utilisant des matériaux et des objets de récupération très divers, Sébalo réalise des sculptures issues de l’imagerie collective, fortement influencées par le monde de l’enfance et l’art singulier. Il s’inspire le plus souvent d’objets de consommation courante qui l’entourent (pièces auto, vieux outils, etc.) et recrée un univers très personnel, où la revalorisation des déchets (recycl’art, upcycling) joue un rôle principal.

Laurent Toussaint

Artiste ardennais installé en Gaume, il assemble avec humour et poésie les vieux outils et métaux oubliés pour créer patiemment son bestiaire couleur de rouille.

partenaires-2019.jpg

© Festival International Nature Namur ASBL - 2020 Tous droits réservés - Vie privée - Crédits Photographiques